Sociale

Le ”leadership féminin, source de développement inclusif”, Journée Internationale des droits de la femme 2021

Le 8 mars de chaque année, le monde entier célèbre la Journée Internationale de la Femme. Elle est une occasion pour les Gouvernements et leurs partenaires d’évaluer le pas franchi par rapport à l’état d’avancement des droits des femmes sur le plan économique, politique et socioculturelle. La célébration de cette Journée offre aussi une opportunité de se fixer de nouvelles orientations et priorités pour réaliser plus de résultats en matière des droits des femmes.

Sous le thème national : “leadership féminin source du développement inclusif”, ce lundi 8 mars 2021, le Burundi s’est joint au Monde entier pour célébrer cette journée internationale des droits de la femme. Entouré d’une foule immense composée à majorité par des femmes venues de tout le pays, des cadres et hauts cadres du pays, le Couple Présidentiel a rehaussé de sa présence les cérémonies de célébration de cette journée.

Accompagné par des musiciens, les cérémonies ont débuté par un long défilé fait par des Femmes aux vêtements en pagnes fabriqués localement.  Ce défilé était fait par des femmes venants de différents milieux professionnels dont des femmes Militaires et Policières représentant les Corps de Défense et de Sécurité.

Dans les discours prononcés successivement par le Gouverneur de la Province Gitega, la Présidente du Forum National des Femmes, le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Burundi et la Ministre chargée des Droits Humains, tous sont revenus sur la nécessité de conjuguer les efforts afin d’offrir des conditions de vie plus dignes et égalitaires aux femmes à travers le monde.

La Ministre de la Solidarité Nationale, des Droits de la Personne Humaine et du Genre a profité de cette Journée pour remettre des Prix honorifiques aux Burundaises qui se sont distinguées dans différents secteurs, dont la Première Dame du Burundi, SE Angeline Ndayishimiye, pour son action en faveur de la Promotion et l’Autonomisation de la Femme burundaise.

Dans son discours, le Président de la République du Burundi, SE Evariste Ndayishimiye a précisé que cette journée est une occasion de bannir toute forme de discrimination envers la femme burundaise et que le Gouvernement du Burundi ne ménagera aucun effort pour éliminer toute forme de discrimination. En indiquant que le thème national, choisi dans le but d’inviter chaque femme, où qu’elle soit, à redoubler d’efforts dans l’initiation et l’élaboration des projets visant son épanouissement, le développement de sa famille, et du pays, vient compléter le thème du mois de mars : “la femme est un catalyseur du changement impulse par le Gouvernement Responsable et Laborieux.”, le Chef de l’Etat a exhorté les femmes burundaises à se préparent, en élaborant des projets claires et banquables à soumettre à la Banque d’Investissement et de Développement pour les femmes, afin d’obtenir des financements.

Afin de joindre l’utile à l’agréable, le son des chansons traditionnelles ont permis de clore les cérémonies dans une ambiance des plus festives.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page