EconomieSociale

Les douceurs de la vie à la burundaise.

Il existe une manière de vivre typiquement à la burundaise. Rythmée par une espèce de nonchalance qui impose le bistrot le soir, et les fêtes familiales de jeudi à dimanche.

Ce mode de vie n’est pas cher car, contrairement à beaucoup de villes de l’Afrique de l’Est, Bujumbura se révèle extrêmement peu coûteuse en termes de coûts. L’on peut y manger largement à satiété pour 10.000 Fbu (moins de 6$, dessert compris) et la connexion Internet y est la moins chère dans la région: un 1Gb de données coûte moins de 0,5 $ pour toute une journée.

Les douceurs de la vie au Burundi, ce sont aussi les fruits: les collines du pays ploient sous des milliers d’arbres fruitiers dont les grappes attendent impatiemment les industries de transformation pour se lancer à la conquête du monde.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page