Art et culture

Le théâtre, une expression vivante orale

” Puisque nous sommes déjà une tradition orale, comment est-ce que le théâtre, une expression vivante orale, ne peut pas conquérir les marches publiques internationaux au niveau de la narration.” argue Laura Sheilla Inangoma, autrice et actrice burundaise.Est-ce facile de travailler en tant qu’autrice et actrice au Burundi ?Travailler dans l’industrie du théâtre comme actrice (au niveau du revenu) n’est pas facile mais c’est un challenge brillamment levé par mes collègues(femmes) dans le métier. Ça demande de l’engagement pour pouvoir transmettre ton message sans pour autant passer pour un amateur.As-tu eu du soutien de la part de ton entourage ?C’est un vrai défi dans une société qui ne met pas en priorité les arts, d’exercer ce métier comme profession, mais nous sommes là pour enrichir la soif de l’art.En général le théâtre n’est pas très connu des burundais apparemment? On peut croire que le théâtre est un art importe, pourtant par l’expression de nos arts ancestraux, il est un des outils artistiques qui se rapprochent plus à ce que l’on connait comme héritage de nos ainés, dans l’art. Il est de notre responsabilité de la perpétuer, d’éveiller des consciences, de faire évoluer des mentalités par rapport à certains sujets tabous, à des sujets drôles, à divertir, …Quel est ton message envers la femme burundaise ?Mon dernier mot aux femmes burundaises serait de les remercier pour leur bravoure dans les difficultés sociétales auxquelles elles répondent, la tête haute, tout en souhaitant que cet héroïsme soit mis plus en évidence. Nous autres jeunes filles ont besoin qu’elles nous tirent encore plus le bras, pour leur modèle expressif.Le théâtre est un métier où plusieurs autres professions peuvent prendre exemple ici au Burundi et ailleurs. Les genres sont interchangeables, c’est à dire, les femmes peuvent jouer des rôles d’hommes et vice versa, ce qui montre la force des deux et leur complémentarité en tout. Sur un plateau, on peut voir une femme présidente, on entend des plumes et des histoires des femmes, ce qui montre non pas que la femme est capable, mais qu’elle l’a toujours été et que les autres pourraient prendre exemple, et reconnaitre son pouvoir.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page