EconomieSocialeTourisme

En écailles : les fameux Mukeke

Le terme Mukeke viendrait des populations congolaises vivant sur les côtes du Lac Tanganyika. Il est utilisé au Burundi et sur une petite partie de la RDC où ces poissons abondent. On pêche les mukeke en toutes saisons, même si il faut attendre la nuit noire pour les attraper en grande quantité, en profitant de leur remontée à la surface pour se nourrir. Pendant des années, ils furent l’aliment de base chez les peuples de la région d’Imbo et ses effets gastronomiques agréables sont parvenus à dépasser les frontières burundo-congolaises pour la commercialisation.Sa forme plate permet de le classer parmi les poissons maigres, très riches en vitamines, en protêines mais aussi contenant des acides oméga-3 permettant le bon fonctionnement des vaisseaux sanguins. Les Burundais disent avec fierté que « tant qu’il y a les mukeke dans le lac, les enfants du pays seront toujours intelligents ». Les diêtêticiens confirment que les poissons sont utiles pour le développement du cerveau et la réflexion. Des milliers des voyageurs viennent se bronzer au bord du lac Tanganyika tout en profitant des délices sans équivoque des mukeke : rôtis ou grillés, ces poissons peuvent être dégustes avec des pommes de terre frittes ou nature, du riz et pourquoi pas avec de la pâte de manioc ou de maïs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page